Aloe Vera et argent colloïdal Le remède parfait

Des enfants qui font la vaisselle sous un robinet trop chaud au renversement accidentel d’une tasse de café, les brûlures sont un danger potentiel dans chaque maison. En fait, les brûlures, en particulier les échaudures causées par l’eau chaude et les liquides, sont parmi les accidents les plus fréquents. Bien que certaines brûlures mineures ne soient pas préoccupantes et puissent être traitées en toute sécurité à la maison, d’autres brûlures plus graves nécessitent des soins médicaux.

Les brûlures sont l’incident le plus désagréable de notre vie. Il en résulte des dommages à la peau, qui est la première ligne de défense de l’organisme contre l’infection par les micro-organismes. Le corps devient alors sensible aux infections. Les infections peuvent se produire dans les zones touchées ainsi que dans les zones environnantes. Elle peut également affecter les parties internes car la peau brûlée laisse un trou béant dans le mécanisme de défense du corps. Par conséquent, il est très important de prévenir les infections à la suite d’une brûlure.

Les brûlures sont souvent classées comme des brûlures au premier, deuxième ou troisième degré, selon la gravité des dommages causés à la peau. Tout aussi importante est la cause de la brûlure qui peut être le résultat d’échaudures, de brûlures chimiques, de brûlures électriques, de sur-exposition au soleil ou de contact avec des objets chauds. Le type de brûlure et sa cause détermineront la façon dont la brûlure sera traitée. Toutes les brûlures doivent être traitées rapidement pour réduire la température de la zone brûlée et diminuer les dommages à la peau et aux tissus sous-jacents.

Les brûlures au premier degré sont limitées à la couche supérieure de la peau et le temps de guérison est d’environ 3 à 6 jours. La couche de peau superficielle qui recouvre la brûlure peut se décoller en 1 ou 2 jours. Les brûlures au deuxième degré sont plus graves et touchent les couches de la peau situées sous la couche supérieure. Ces brûlures produisent des cloques, une douleur intense et des rougeurs. Les cloques s’ouvrent parfois et la zone est humide avec une couleur rose vif à rouge cerise. Les brûlures au troisième degré sont les plus graves et touchent toutes les couches de la peau et les tissus sous-jacents. La surface semble sèche et peut avoir un aspect blanc cireux, cuir, brun ou carbonisé. Il peut y avoir peu ou pas de douleur ou la région peut être engourdie au début à cause de la lésion nerveuse. Le temps de guérison dépend de la gravité de la brûlure. Les brûlures profondes du deuxième et du troisième degré (appelées brûlures de l’épaisseur totale) devront probablement être traitées par des greffes de peau, dans lesquelles la peau saine est prélevée d’une autre partie du corps et placée chirurgicalement sur la plaie de la brûlure pour aider la région à guérir.

La plante d’aloès est utilisée depuis l’Antiquité pour soigner les infections et les brûlures. Les propriétés curatives de cette plante sont bien connues. Cette humble plante de bord de route peut même être une lotion contre les coups de soleil. La légende dit que la crème de beauté préférée de la belle Cléopâtre était l’aloe vera. La marine américaine a déjà stocké de l’aloès pour lutter contre les terribles brûlures dues aux radiations en cas d’attaque nucléaire. Il était utilisé par les chasseurs africains pour réduire la transpiration. Des documents anciens d’Égyptiens, d’Arabes, d’Africains et d’Indiens montrent comment la plante d’aloès était utilisée. La plante de l’aloe vera est également mentionnée dans le Nouveau Testament. Les anciens Chinois utilisaient le gel d’aloe vera pour traiter les affections cutanées eczémateuses. Avec une teneur en eau élevée de près de 96 %, la plante d’aloès est reconnue comme une plante médicinale aux nombreuses propriétés bénéfiques.

Le traitement des coups de soleil à l’Aloe vera est l’une des utilisations les plus traditionnelles de la plante depuis plusieurs milliers d’années par les cultures indigènes, notamment les Amérindiens, les Centraméricains, les Sud-Américains et les civilisations comme les Incas et les Mayas. L’aloe vera est, en fait, extrêmement utile pour traiter non seulement les coups de soleil, mais aussi les brûlures de toutes sortes. En fait, si une personne a subi une brûlure grave, et si une feuille d’aloès est pressée et que le gel qui en résulte est appliqué sur la brûlure et l’enduit autour, cette brûlure réduira généralement sa gravité d’un ou plusieurs degrés. En d’autres termes, si c’était une brûlure du 3ème degré, elle deviendra une brûlure du 2ème degré, et si c’était une brûlure du 2ème degré, elle deviendra une brûlure du 1er degré. On peut littéralement sauver la peau de quelqu’un, ou même potentiellement lui sauver la vie s’il y a suffisamment d’aloès autour et si elle est brûlée sur une assez grande partie de son corps.

En fait, une grande partie des médecins ont suggéré que la plante d’Aloe vera devrait être conservée dans les ambulances et les hôpitaux ou même dans les salles d’urgence. C’est l’une des plus puissantes substances curatives disponibles dans la nature en termes de traitement de premiers secours. Il est extrêmement peu coûteux, il a fait ses preuves pendant des milliers d’années d’utilisation et c’est tout simplement un bon médicament. Il est plus puissant en termes d’arrêt des brûlures et de guérison des blessures que tout ce que la médecine moderne connaît, malgré toute notre technologie. Cette petite plante simple et humble fait plus que tous les chercheurs médicaux réunis en termes de premiers soins efficaces pour les brûlures.

L’aloe vera est également utilisé comme ingrédient du savon. Ces savons sont également efficaces pour traiter les brûlures mineures. On prétend également que le gel d’aloès appliqué localement pourrait aider à guérir les brûlures causées par les radiations. Le gel d’aloès stabilisé est généralement appliqué sur la zone de peau affectée trois à cinq fois par jour. Ses propriétés hydratantes naturelles aident la peau à guérir et à refroidir la brûlure.

L’aloe vera, ou les produits commerciaux contenant de l’aloe, se trouve dans la plupart des foyers américains. Son utilisation régulière peut diminuer la rougeur et l’enflure associées à une brûlure. À ce jour, il n’y a pas de réactions indésirables ou d’effets secondaires connus liés à l’utilisation topique du gel d’aloès. Une fois la brûlure nettoyée et traitée au besoin, on peut mettre du gel d’aloès pour aider à la protéger et à accélérer le processus de guérison. Le savon contenant de l’Aloe vera est très pratique dans de tels cas.

Posts created 95

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Related Posts

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Back To Top