L’aloès et ses vertus

L’aloe vera est en train d’envahir les étals de cosmétiques comme les jardineries. Un phénomène aisément justifiable quand on sait que cette plante était déjà utilisée par la civilisation égyptienne pour les multiples propriétés de l’aloïne qu’elle produit en quantité. Même les Mayas semblaient également avoir apprivoisé cette plante comme « source de Jouvence ». Elle est d’ailleurs aujourd’hui largement cultivée sur tout le continent d’Amérique centrale.

Ses principes actifs sont contenus dans la pulpe claire emprisonnée dans ses larges feuilles. Cette pulpe, une fois la feuille coupée en deux dans sa largeur, peut être utilisée en application locale dans le cas de brûlures, de piqûres d’insectes, de démangeaisons, d’eczéma. Elle permet de lutter contre les vergetures en massage sur les zones à traiter. Associée à quelques gouttes d’huile essentielle de tea-tree (arbre à thé), elle élimine aussi les verrues…

La liste est d’autant plus longue que les associations et les méthodes d’administration diffèrent. Car aujourd’hui l’aloe vera est également beaucoup distribué en jus. Mais attention ! Pour s’assurer de la bonne qualité d’un jus, la plante doit être cultivée en culture mixte, de préférence en bio, la cueillette et l’extraction doivent avoir été effectuées à la main. Et enfin, le jus ne doit pas contenir d’eau de reconstitution, ce qui voudrait dire qu’il a été fabriqué à base de concentré. Les mentions « fabrication à froid et filtration sur membrane » ne sont pas non plus, à elles seules, des critères de sélection suffisants !

Tronçon de tige d'aloe vera barbadensis

La culture de l’aloe vera

Cette plante appartient à la famille des Liliaceaes. C’est une succulente et doit donc être entretenue comme telle. A savoir qu’elle n’apprécie pas trop le soleil direct sur ses feuilles qui pourraient alors jaunir et se dessécher irrémédiablement. Elle peut être de sortie à la belle saison. Elle ne s’en portera que mieux. Cependant, dès que la température atteint les 5 °C, il est préférable de la rentrer dans un endroit clair à température ambiante normale et éviter les rebords de fenêtre exposés plein sud.

Le meilleur récipient pour ce genre de plante est un pot en argile, assez large, car les racines de l’aloès s’étendent horizontalement. L’arrosage doit être modéré, mais le terreau ne doit pas se dessécher entre deux arrosages. Pour une croissance optimale, il est d’ailleurs recommandé de lui fournir un substrat en mélangeant sable, terre et terreau pour plante d’intérieur.

Posts created 4

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Related Posts

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Back To Top